fbpx

L’Éthiopie interdit l’adoption de ses fils et filles par des étrangers

L’Éthiopie a interdit l’adoption d’enfants éthiopiens par des familles étrangères, selon l’agence de presse ENA, l’agence de presse nationale ENA,  suspectant des abus.

Les responsables éthiopiens qui font actuellement un très bon travail pour le peuple Ethiopien avaient déjà suspendu les adoptions en novembre, mais avaient laissé les affaires en instance se poursuivre tout au long du processus, selon le département d’État américain.
Les enfants adoptés par des familles étrangères dans le passé ont été exposés à « divers crimes et crises sociales dans le pays dans lequel ils ont grandi« , a déclaré l’ENA.

En 2013, un couple américain a été reconnu coupable du décès de leur fille âgée de 13 ans, qu’ils ont adoptée d’Ethiopie. Hana Williams est décédée en 2011 des suites d’une « hypothermie provoquée par la malnutrition et obligée de rester à l’extérieur par une nuit pluvieuse et froide », selon des documents judiciaires.
La mère de Hana a été reconnue coupable d’homicide par abus au premier degré, tandis que son père a été reconnu coupable d’homicide involontaire coupable au premier degré. Les deux purgent actuellement une peine de prison.
L’agence de presse officielle a déclaré que l’adoption internationale rendait les enfants « vulnérables à une crise, à des problèmes psychologiques et à une violation des droits »

Des membres de la communauté éthiopienne de Seattle se sont rassemblés autour de la tombe de Hana Williams le 29 octobre 2013, quelques heures après la condamnation de Larry et Carri Williams.
 


Cette interdiction « permettra aux enfants de grandir dans la culture, les coutumes, les valeurs sociales et les pratiques de leur lieu de naissance éthiopien ».
L’ambassade des États-Unis à Addis-Abeba a déclaré qu’elle ne savait pas comment la décision affecterait les affaires d’adoption en suspens, mais qu’elle continuerait à « dialoguer avec le gouvernement éthiopien ».
L’Éthiopie figurait parmi les 10 premiers pays d’adoption d’enfants par les Américains en 2016, selon le département d’État américain. Depuis 1999, plus de 15 000 adoptions aux États-Unis ont été réalisées.
L’actrice Angelina Jolie a adopté sa fille, Zahara Marley Jolie-Pitt, d’Ethiopie en 2005, à l’âge de six mois.

L’actrice Angelina Jolie a adopté sa fille, Zahara Marley Jolie-Pitt, d’Ethiopie à sa gauche en 2005, alors qu’elle était âgée de six mois.

Le pays africain a connu une baisse constante des adoptions depuis 2010, selon les statistiques du département d’Etat. En 2016, l’Ethiopie a connu « des changements dans le bureau du gouvernement qui supervise le traitement des adoptions », a déclaré le département d’Etat. Ces modifications ont contribué aux retards de traitement en cours.

L’Ethiopie a déclaré que la nouvelle proclamation « encourage l’adoption locale, la réunification familiale et la réintégration qui permettront aux enfants de grandir au milieu de leurs concitoyens ».

Source : CNN
Traduit par la Team OJAL

 

Laisser un commentaire