Somalie, l'ancien royaume de Punt enfin localisé! - Elimu

Somalie, l’ancien royaume de Punt enfin localisé!

Des touristes du monde entier sont accueillis en Haute-Égypte pour admirer les temples et découvrir l’histoire fascinante des pharaons anciens. Cependant, les vraies origines des pharaons ne sont pas racontées et notre littérature manque d’informations adéquates.
Les inscriptions du temple de la reine Hatshepsout à Louxor révèlent que sa mère divine, Hathor, était originaire du pays de Punt – avec de fortes indications sur le fait que les pharaons considéraient que l’origine de leur culture était Punt. Ce qui suit est un pas dans le sentier de l’exploration des racines des pharaons et d’établir un voyage le long de l’histoire et du temps.
Sculpture en cèdre sculpté de la tête d’Hathor. (Dynastie égyptienne du 16ème siècle) (Domaine Publique)

La terre des Dieux

Le pays de Punt est décrit dans les textes égyptiens anciens comme la «Terre des Dieux» et une région riche en ressources. Après que Jean-François Champollion a déchiffré les hiéroglyphes du pharaon en 1822, les savants occidentaux ont commencé à lire les textes. Les débats ont commencé quant à l’origine des pharaons et l’emplacement du pays de Punt.
L’Égypte a grandi en tant que nation avec un commerce qui a augmenté dans la dernière partie de la période pré-dynastique (environ 6000-3150 av. J.C). Au début de la période dynastique (vers 3150-2613 av. J.-C.), le commerce était solidement établi avec les régions de Mésopotamie et de Phénicie. La cinquième dynastie (vers 2498-2345 av. J.-C.) vit l’Égypte prospérer grâce au commerce avec le pays de Punt.

Expédition égyptienne à Pount pendant le règne d’Hatchepsout. (Hans Bernhard / CC BY SA 3.0)

Les reliques de la quatrième dynastie montrent un Puntite avec l’un des fils de Khufu, et les documents de la cinquième dynastie démontrent le commerce entre les deux pays. Une inscription de tombeau du commandant militaire Pepynakht Heqalb, qui a servi sous le roi Pepy II (2278-2184 av. J.C) de la sixième dynastie, raconte comment Heqalb a été envoyé « au pays des Aamu » pour récupérer le corps du gardien de Kekhen.
Le pays de Punt est devenu une terre semi-mythique pour les pharaons, mais c’était un endroit bien réel sous le Nouvel Empire (1570-1069 avant JC). Pendant le règne d’Amonhotep II (1425-1400 av. J.C) les délégations de Punt ont été acceptées. Le règne de Ramsès II (1279-1213 av. J.-C.) et de Ramsès III (1186-1155 av. J.-C.) mentionne aussi Punt. Les pharaons ont été fascinés par Punt comme une «terre d’abondance» et il était surtout connu comme Ta Netjer – «Terre de Dieu».

La reine Ati, épouse du roi Perahu de Pount, telle qu’elle est représentée sur le temple de Pharaon Hatshepsout à Deir el-Bahri. ( Domaine public )
La Somalie, la continuité de la tradition puntite

Dans le temple d’Hatchepsout, une expédition montre le pays de Punt situé en Somalie d’aujourd’hui. L’ancien nom somalien pour leur région était « Bunn », un nom référencé dans les textes liés au commerce avec les pharaons comme « Pwenet » ou « Pwene », et la région est connue comme « Bunni » aujourd’hui. La culture du pays de Punt présente plusieurs ressemblances avec celle des anciens Egyptiens, tels que la langue, la tenue de cérémonie et les arts.

À gauche: Des jeunes Somaliens dansant le «dhaanto». (Histoire égyptienne-puntite somalienne) À droite: Anciens Égyptiens avec des vêtements blancs semblables dans une fresque du tombeau de Pashedu à Deir el-Medina. (kairoinfo4u / CC BY NC SA 2.0) Pashedu était un « Serviteur à la Place de la Vérité à l’Ouest de Thèbes » et a probablement commencé à travailler pendant que Seti I était pharaon.

En ce qui concerne la langue, une comparaison de l’ancien vocabulaire égyptien avec le vocabulaire somali montre des similitudes remarquables:

Ancien égyptien, « Hes » = chanson, chanter avec un instrument de musique / en somali, « Hes » = chanson, chanter avec un instrument de musique.
« AAR » signifie « lion » dans les deux langues.
Ancien égyptien, « Ra » = le dieu du soleil / en somali « Qor Rah » signifie le cou de Rah.
Égyptien ancien, Haa – Hey = heureux, d’être heureux / en Somali, Haa – Hey = heureux.
Ancien égyptien, « Hun », Hunnu « = jeune homme, jeune fille / en somali » Hun « , » Hunno « = jeune homme, jeune fille.
Ancien Egyptien / en Somali Awoow = grand-père, vieil homme.
À gauche: Danseurs égyptiens et flûtistes. (Domaine Public) Droite: Jeunes femmes et hommes somaliens interprétant la chanson de danse traditionnelle dhaanto à Jubaland. (aflaanta std / CC PAR 3.0)
Le pays de Punt enfin localise!

Basé sur l’évidence des inscriptions du pharaon antique, la terre de Punt  est certainement l’état de la Somalie à la corne de l’Afrique. L’ancienne ville d’Opone en Somalie est identique à la ville de Pouen référencée en tant que partie de Punt par des inscriptions anciennes.
Comme mentionné précédemment, les inscriptions d’Hatshepsout prétendent également que sa mère divine était de Punt – et il y a des preuves que Bes (la déesse de l’accouchement) est également venu du pays de Punt. D’autres inscriptions indiquent que les pharaons de la 18ème dynastie considéraient Punt comme l’origine de leur culture.

Source : www.Ancient-Origins.net
Traduit par la Team OJAL 


Laisser un commentaire