fbpx

Il efface les dettes de 400 étudiants

Le plus grand investissement que l’on puisse faire est dans l’éducation

L’histoire est très proche d’un conte de disney ou d’un film de Nollywood. Ca nous enjaille comme pas possible lorsqu’un leader, en l’occurence un homme d’affaire redoutable, investi dans l’avenir de sa communauté par l’éducation. L’homme Afrodescendant le plus riche des Etats-Unis, Robert Smith, a décidé d’éponger les dettes de toute une promotion d’étudiants à l’université Morehouse College (principalement composée d’Afrodescendants) à Atlanta. A la manière de sportifs comme Lebron James qui investit dans son école I Promise. Ici on parle de 400 jeunes personnes qui verront leur crédit (car l’écrasante majorité des américains paient  leurs études avec des crédits) tout bonnement annulé! Il s’agit d’un investissement à hauteur de 40 millions. On apprend par la même occasion par Europe 1 que le couple Obama avait attendu la quarantaine pour voir le crédit remboursé (Harvard ça coûte un bras). Vous imaginez donc le soulagement de tout le monde, étudiants comme parents.

Le genereux Robert Smith

Un Afrodescendant solide financièrement se doit de redonner à sa communauté

Quatre cent âmes allégées d’un lourd fardeau. A notre époque de très grandes incertitudes on imagine la joie que cette annonce a produit. Il ne fallait pas rater son diplôme cette année a la Morehouse!! M.Smith, qui pèse 4.4 milliards de dollars, ne s’est pas ruiné dans l’opération, il indique qu’il l’a fait pour que « sa promotion » utilise les outils que l’Université leur a donné pour redonner plus tard à d’autres ce qu’ils ont acquis. Gageons que ces étudiants s’en rappellerons. Si le souhait du milliardaire était exeaucé les retombées positives seraient exponentielles et créeraient un vrai sentiment de solidarité et de responsabilisation vis-a-vis de la communauté. Les habitants d’Atlanta ont la chance de pouvoir dire qu’ils sont soutenus par une partie de leurs élites. On ne saurait oublier ce que le rappeut T.I fait sur le terrain depuis des années pour n’en citer qu’un. La réussite économique n’est pas l’alpha et l’omega, si elle ne se complète pas d’un investissement pour l’élévation communautaire c’est une ressource en moins pour le bien commun. C’est autant d’argent qui ne beneficiera pas aux plus méritants, à ceux qui ont faim d’innovation et de connaissances. L’émergeance d’une élite formée et compétente est la base de toute société saine et compétitive.

4 réflexions au sujet de “Il efface les dettes de 400 étudiants”

    • bonjour, quelle machine utilisez-vous pour naviguer? Auriez-vous une suggestion de police qui vous semblerait plus lisible?

      Répondre

Laisser un commentaire