fbpx

Qui était GERONIMO PRATT, parrain de 2Pac et membre des Black Panthers?

Geronimo Pratt, Black Panther Party, Black politics, Black History, Black History 365, DDH: Daily Dose of History

Geronimo Pratt est né Elmer Pratt le 13 septembre 1947 à Morgan City, en Louisiane. Il était l’un des six frères et sœurs nés de Jack et Eunice Pratt. Ses parents possédaient une petite entreprise de récupération de ferraille. En grandissant, Pratt appréciait ses études et était un excellent élève. C’était aussi un bon athlète. Il était le quarterback de son équipe de football au lycée.

Armée

En 1965, Pratt, âgé de 18 ans, entra dans l’armée américaine. Il a été envoyé au Vietnam, remplissant deux mandats avec distinctions. Il a remporté deux étoiles de bronze, une étoile d’argent et deux coeurs violets. En 1968, il a reçu une distinction honorable.

Éducation

À son retour du Vietnam, Pratt s’est installé à Los Angeles, en Californie. Profitant du GI Bill, il a étudié à UCLA. Alors qu’il fréquentait l’école, il a rencontré Alprentice ‘Bunchy’ Carter, chef du chapitre du sud de la Californie du Black Panther Party (BPP). Après l’assassinat de Bunchy (paix à son âme) en 1969, Pratt décida de rejoindre le BPP. Il a pris le nom de « Geronimo », en hommage à un chef apache éminent et chef de la résistance à la domination américaine et mexicaine, et à « Ji-Jaga », au nom d’un peuple d’Afrique Centrale

Black Panther Party

En rejoignant le BPP, Pratt a été déclaré ministre de la Défense et chef du secteur de Los Angeles. Maintenant affilié à un parti politique considéré comme une menace pour la sécurité nationale, Pratt est devenu une cible. Le FBI et son programme de contre-espionnage (en réalité de contre-insurrection ndlr), de surveillance et de destabilisation des activistes Afrodescendants, COINTELPRO, surveillaient de près Pratt.

Geronimo Pratt, Black Panther Party, Black politics, Black History, Black History 365, DDH: Daily Dose of History

Persecutions

Peu de temps après son adhésion au BPP, Pratt est victime de COINTELPRO. Les autorités l’ont accusé du meurtre de l’institutrice Caroline Olsen en 1968. Olsen a été abattu lors d’un braquage à Santa Monica. Johnnie Cochran (avocat célèbre pour son procès gagné en faveur de OJ Simpson ndlr), qui faisait partie de l’équipe juridique de Pratt, a affirmé que celui-ci se trouvait à une distance de 350 km pour assister à une réunion du BPP pendant la période du meurtre. En dépit de ce fait et du fait que le mari d’Olsen avait déjà identifié le tireur, Pratt a été reconnu coupable. Son verdict de culpabilité peut être attribué en grande partie à la supposée déposition de Julius ‘Julio’ Butler, témoin.

Prison

Pratt a été condamné à 27 ans de prison. Huit de ces années ont été passées en isolement. Cochran a travaillé sans relâche pour faire en sorte que Pratt voie justice. En 1996, il a obtenu un nouveau procès et a été libéré en 1997. Le président du tribunal a annulé la décision parce que le bureau du procureur général n’a pas informé le jury initial que Julio Butler était un informateur rémunéré du FBI.

Famille

En 1971, sa femme Saundra a été tuée alors qu’elle était enceinte de 8 mois et son corps a été laissé dans un fossé. L’assassinat a été attribué à l’époque à un schisme entre les partisans de Huey Newton et ceux d’Elddridge Cleaver; Pratt et sa femme appartenaient à la faction Cleaver. Plus tard, Pratt pensa que ce récit était un mensonge du FBI et que le meurtre de Saundra n’était pas lié à ses activités au sein du Black Panther Party.

Geronimo Pratt, Black Panther Party, Black politics, Black History, Black History 365, DDH: Daily Dose of History

Activisme

Pratt a également gagné un procès pour emprisonnement injustifié et a reçu 4,5 millions de dollars. À sa libération, il a consacré sa vie à faire du lobbying auprès des personnes incarcérées à tort. Au cours de ses dernières années, il a effectué un rapatriement en Tanzanie, avec la fille des ex-membres du BPP, Eldridge et Kathleen Cleaver. Geronimo Pratt est décédé le 2 juin 2011. Il avait 63 ans.

2pac lui a dédié son morceau « I ain’t mad at cha » ainsi qu’a son père adoptif, Mutulu Shakur qui n’était autre qu’un proche amis et partenaire chez les BPP de Geronimo Pratt. 

Traduit par la Team OJAL

Laisser un commentaire