Les Noirs propriétaires d'esclaves durant la période pré-sécessioniste - Elimu

Les Noirs propriétaires d’esclaves durant la période pré-sécessioniste

Les propriétaires d’esclaves noirs pendant la période de l’avant-guerre ont été trouvés dans presque tous les états, y compris certains des États du nord. Dans des États comme la Caroline du Sud, la Virginie, le Maryland et la Louisiane, les Noirs libres possédaient jusqu’à 10 000 esclaves, sinon plus, selon le recensement fédéral de 1850.

Les maîtres d’esclaves noirs, dans la partie inférieure du sud, possédaient de nombreux esclaves et plantaient de grandes quantités de coton, de riz et de canne à sucre. En Caroline du Sud, les maîtres noirs libres utilisaient le travail de leurs esclaves à but lucratif, en les embauchant comme simples artisans travaillés ou formés.

D’où venaient ces Noirs libres propriétaires d’esclaves? Beaucoup d’entre eux étaient d’anciens esclaves qui ont été libéré à cause de leurs liens de parenté avec les blancs, tandis que d’autres étaient émancipés grâce à un devoir militaire méritoire, un service fidèle, ou pour avoir sauvé une vie, ainsi que d’autres raisons. Mais la majorité des maîtres noirs ne connaissaient jamais la déshumanisation de l’esclavage parce qu’ils étaient nés de parents noirs libres. Cependant, les rangs des maîtres esclaves incluaient non seulement les noirs libres, mais aussi d’anciens esclaves connus.

Alors, comment les maîtres noirs ont-ils obtenu les esclaves? Beaucoup de noirs libres ont hérité des esclaves de parents noirs ainsi que de parents blancs. Certains des achats d’esclaves ont été causés non pas par le lien de parenté mais par humanisme. Des noirs libres bienveillants utilisaient parfois leur propre argent pour acheter des esclaves dans l’intention de les émanciper. Cependant, de nombreux maîtres noirs n’avaient pas l’intention de libérer leurs esclaves et considéraient l’institution de l’esclavage comme une source de travail à exploiter pour leur propre bénéfice.

Le premier étant Anthony Johnson au 17ème siècle. 

Source : BlackThen.com 
Traduit par la team OJAL

2 réflexions au sujet de “Les Noirs propriétaires d’esclaves durant la période pré-sécessioniste”

  1. je peux penser qu'ils ont ete contraint de pratiquer aussi l'esclavage de leurs freres et soeurs car la cruoté des non-noirs pour ne pas dire blanc n'a pas de limite et pas de moindre scrupule !!… En l'homme blanc loge un potentiel de criminalité à l'infini et ces noirs ont étö obligés de possèder les esclaves pour qu'on ne condamna pas seulement les blancs mais aussi les noirs. C'est ce que l'histoire deformée et pleine de mensonge a publié dans la société Afro-américaine, des caraïbe et d'autres endroit où les noirs ont été eparpillés, que CES SONT LES AFRICAINS eux-mêmes QUI LES ONT VENDU: FAUX…FAUX…FAUX !!!

    Répondre
  2. merci d'apporter cette nuance là d'autant plus que le fait de vouloir assouplir le poids de leurs implications de A à Z dans tous les aspects de cette cruauté sans nom,en nous citant quelque noms de propriétaires noirs,ne les soustrait aucunement de toute responsabilité criminelle et donc, ils en porteront le collier jusqu'à la fin des temps.en tout cas c est clair dans mon coeur . ils sont bons dans aucun théâtre humaniste que dans la manipulation mentale.

    Répondre

Laisser un commentaire