Les femmes afro-américaines sont le groupe à la plus forte croissance parmi les femmes propriétaires d'entreprises, selon un nouveau rapport - Elimu

Les femmes afro-américaines sont le groupe à la plus forte croissance parmi les femmes propriétaires d’entreprises, selon un nouveau rapport

En dépit des barrières systémiques qui les isolent de manière disproportionnée du capital-risque, les femmes afro-américaines sont toujours le groupe de femmes entrepreneurs en croissance rapide, selon le dernier rapport de consommation de la société Nielson.

Le rapport, surnommé «Femmes afro-américaines: notre science, sa magie», mesure les prouesses de consommation, d’entreprise et de politique des femmes noires et leur influence sur la culture pop, le plaidoyer et les médias.

Le rapport indique que le nombre d’entreprises détenues majoritairement par des femmes noires a augmenté de 67% entre 2007 et 2012, contre 13% pour les femmes blanches et 27% pour toutes les femmes . Les femmes afro-américaines dirigent maintenant plus de 1,5 million d’entreprises aux États-Unis avec plus de 42 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 7,7 milliards de dollars de masse salariale.

Parmi les industries qui comptent le plus grand nombre de sociétés noires à participation majoritaire, on peut citer les services non spécifiés (30%), les soins de santé, l’assistance sociale (28%) et la gestion et le rachat des déchets (10%).

Black Women Entrepreneur
le nombre d’entreprises majoritairement détenues par les femmes noires a augmenté de 67% entre 2007 et 2012

Le rapport a noté que même si seulement 4% des femmes noires sont des travailleurs indépendants, 84% ont dit que si elles en avaient la possibilité, elles seraient leur propre patron.

« Alors que [#BlackGirlMagic] a commencé comme un hashtag sur les médias sociaux et un appel à rallier les femmes et les filles noires pour partager des images, des idées et des sources de fierté chez elles et d’autres femmes noires, elle est également devenue une illustration du lieu de pouvoir unique des femmes noires à l’intersection de la culture, du commerce et de la conscience « , ont écrit des chercheurs.

Autres faits saillants du rapport Nielson comprennent:

  • Avec un âge moyen de 35 ans, les femmes noires sont plus jeunes que leurs homologues blancs non hispaniques. Ils sont également moins susceptibles de se marier, près de la moitié (49%) des femmes noires n’ayant jamais été mariées, dont 81% des femmes noires du millénaire.
  •      Les niveaux de scolarité et le revenu des femmes noires ont augmenté au cours de la dernière décennie, 23% des femmes noires de plus de 25 ans ayant obtenu au moins un baccalauréat et 14% des femmes noires gagnant un revenu annuel de 50 000 $ ou plus.

     Les femmes noires surestiment le temps passé sur les réseaux sociaux, utilisant davantage les médias sociaux pour les activités d’engagement des consommateurs et les mouvements sociaux adaptant leur utilisation dans des communautés telles que #BlackGirlMagic.   

Traduit par la Team OJAL

source: atlantablackstar

 

Laisser un commentaire