Le travail pénitentiaire c'est l'esclavage américain: voici comment vous le soutenez inconsciemment - Elimu

Le travail pénitentiaire c’est l’esclavage américain: voici comment vous le soutenez inconsciemment

Le travail pénitentiaire c’est l’esclavage américain: voici comment vous le soutenez inconsciemment



Bien que l’esclavage est censé être illégal depuis 1865, il a tout de même perduré. En raison d’un « vide juridique » dans le 13ème amendement, l’esclavage a pu continuer « comme une punition pour les crimes » et l’industrie pénitentiaire en a profité pleinement.

L’administration Trump a annoncé récemment qu’elle annulait la décision de l’administration Obama réduisant les prisons privées à but lucratif. L’administration Trump a simultanément déclaré qu’elle allait réprimer les consommateurs de marijuana dans les États qui l’ont légalisé, car c’est encore illégal au vu de la loi fédérale.

Cela signifie plus de prisonniers et plus de profits pour les propriétaires des sociétés qui gèrent les prisons. Cela signifie aussi plus de travail servile aux États-Unis.

Les entreprises ont fait pression afin de changer la définition de ce qui constitue un «crime» et, par conséquent, ce qui constitue un dur labeur, a rapporté Minds.




Wal-Mart achète une partie de ses produits dans les fermes pénitentiaires, où les travailleurs font souvent face à de longues heures en pleine chaleur, sans nourriture ou eau en quantité nécessaire. Victoria’s Secret, AT & T et BP (British Petrolium) font notoirement parti des entreprises qui utilisent le travail pénitentiaire.

La liste complète des entreprises impliquées dans l’exploitation du travail pénitentiaire comprend:

Verizon
Starbucks
ConAgra Foods
Procter & Gamble
Nintendo
Microsoft
McDonald’s
K-Mart
GlaxoSmithKline
Eli Lilly and Company
Costco
Chevron
Cargill
Bank of America
Bayer
Caterpillar
Chrysler
John Deere
Exxon Mobil
Johnson and Johnson
Koch Industries
Merck
Motorola
Pfizer
Pepsi
Shell
UPS
Wendy’s




Au Texas, le travail pénitentiaire est obligatoire. Les détenus se lèvent à 03h30, prennent le petit déjeuner à 4h30 et commencent à travailler à 6h du matin. «Les délinquants ne sont pas payés pour leur travail, mais ils peuvent obtenir des privilèges en fonction de leurs bonnes habitudes de travail», explique le site du Département du ministère de la Justice du Texas. « Non, le Texas n’utilise pas de gangs enchaînés », poursuit une déclaration du site. « Cependant, les contrevenants travaillant à l’extérieur de la barrière périphérique sont surveillés par des agents correctionnels armés à cheval ».





Avec le soutien de l’administration Trump aux prisons à but lucratif, nous devons être conscients de ce que nous achetons. Si vous ne voulons pas soutenir l’esclavage américain, connaissons la source des produits que nous achetons. Dites à vos élus de NE PAS soutenir l’esclavage. Si les gens travaillent, ils devraient être payés.


Source : http://CounterCurrentnews.com

Traduit par la Team OJAL 


Laisser un commentaire