L'architecture de nos Ancêtres : l'architecture dite "soudanaise" - Elimu

L’architecture de nos Ancêtres : l’architecture dite « soudanaise »

Pour toujours mieux illustrer le génie africain et permettre ainsi à notre jeunesse d’avoir une nouvelle image de leurs origines, nous vous proposons une série d’articles qui s’intéressent à la façon dont nos glorieux Ancêtres construisaient les maisons. Soyez éblouis, émerveillez-vous des styles architecturaux, des couleurs, on se croirait au Wakanda, non ?? 

 
L’architecture millénaire du Mali 
 
Ce qu’on appelle aujourd’hui « architecture soudanaise » correspond à un style achitecturale développé autour du du 14ème, à l’époque du grand monarque que fut Kankan Musa, Mansa de l’empire Mandingue, homme le plus riche de tous les temps. 
 
Il est dit que l’empereur à son retour de la Mecque ordonna la construction de la mosquée dite de Kankou Moussa, à Gao et la mosquée Djingareyber de Tombouctou qui fut achevé dans le style dit soudanais. Cependant, on trouve des monuments de ce style datant de plusieurs siècles avant notre ère, ce qui laisse supposer que c’est un savoir-faire ancestral bien plus vieux.
 
La Grande Mosquée Djingareyber Toumbouctou qui peut accueillir jusqu’à 12 000 fidèles
Depuis cette époque, le style s’est développé et étendu à des monuments non-religieux et même a été adopté dans l’architecture des habitations urbaines. Il y a évidemment l’université Sankore de Toumbouctou que l’on peut prendre comme exemple ou le quartier historique de Somono à Ségou qui, dit-on, est la région d’origine des Bambara (Mandingues) du Mali. 
 
Quartier de Ségou

Pour bien se rendre compte de l’influence de ce style architecturale, il faut voyager un peu, car du centre d’origine mandingue il s’est déporté dans toute l’Afrique sahélienne et même saharienne. Quelques exemples :

Mosquée de Kano au Nigeria

 

Bobo Dioulasso au Burkina Faso

 

Ourgla en Algérie

 

Mosquée de Tenenkou au Mali
Des siècles, les successeurs des Mansa Mandingues, la dynastie des Askia qui fondèrent l’empire Songhaï réutilisèrent ce style pour immoler leurs rois. Ici, le tombeau du fondateur Askia Mohamed Ture : 
 
 
Que dire de plus sur ces chef-d’oeuvre qui ont traversé les âges, et ont su gardé authenticité tout en s’adaptant au mode de vie des rois et habitants!? Encore une fois, pussions-nous trouver de l’inspiration dans ce génie directement issu de nos Ancêtres.
 
#OjalezVous 
 
 

Laisser un commentaire