fbpx

La société Roc Nation de Jay-Z s’associe à une application visant à améliorer le système de justice pénale pour les Afrodescendants

La société Roc-Nation de Jay-Z soutient une nouvelle application, Promise, qui vise à améliorer le système de justice pénale américain en particulier envers les Afrodescendants.

 

« L’argent, le temps et la vie sont gaspillés avec les politiques actuelles », a déclaré Jay-Z dans un communiqué.

 L’application, qui a annoncé le partenariat lundi, a un objectif ambitieux: réduire l’incarcération et la récidive en offrant aux gouvernements locaux « une alternative à la détention des personnes à faible risque derrière les barreaux simplement parce qu’ils ne peuvent pas se permettre une libération sous caution ».

« Nous sommes de plus en plus alarmés par l’injustice de notre système de justice pénale », a déclaré Jay-Z dans un communiqué. « L’argent, le temps et les vies sont gaspillés avec les politiques actuelles. Il est temps pour une technologie innovante et progressive qui offre des solutions durables aux problèmes difficiles.  »

 Le site Web de Promise positionne l’application comme un service qui vise à «sortir les gens de prison et leur fournir un soutien et une supervision continus pour les aider à rester à l’écart».

 
 

L’application entrerait en jeu pendant le processus avant le procès pour aider les participants qui ne peuvent pas se permettre une libération sous caution. Après une procédure d’admission complète, l’équipe derrière l’application créerait un plan individualisé à l’avenir.

Promise dit qu’il surveillera et soutiendra les participants en produisant un calendrier intelligent des obligations du participant – pensez aux comparutions devant les tribunaux, aux tests de dépistage de drogue, au traitement de la toxicomanie, etc. – et établira des rappels. L’application «fournit également des références coordonnées et un soutien basé sur les besoins individuels, y compris la formation professionnelle, le logement, le conseil, etc.

Les organismes gouvernementaux auront accès aux offres de l’application, tout comme les utilisateurs en liberté conditionnelle et ceux qui seraient autrement incarcérés.

La cofondatrice Phaedra Ellis-Lamkins a dit à Rolling Stone qu’elle espérait que l’application «créera un programme durable et évolutif qui réduira le nombre de personnes derrière les barreaux, la récidive et le coût des soins en étendant les capacités de supervision communautaire».

Une application comme celle-ci semble particulièrement nécessaire si l’on considère que la détention préventive coûte 13,6 milliards de dollars chaque année et les taux élevés de récidive du pays, ou lorsque quelqu’un récidive. Une étude statistique du Bureau of Justice a révélé que les détenus libérés des prisons d’État avaient un taux de récidive de 76,6% sur cinq ans. Une étude de l’USSC a calculé que les prisonniers fédéraux libérés ont un taux de ré-arrestation de 44,7% après cinq ans.

Le soutien de Jay-Z pour la mission de l’application s’aligne avec d’autres causes dont le rappeur a parlé. Juste l’année dernière, il a écrit un éditorial dans Time sur «l’industrie de l’exploitation sous caution» et l’incarcération avant le procès.

« Si vous venez de quartiers comme celui de Brooklyn dans lequel j’ai grandi, si vous n’avez pas les moyens de vous payer un avocat privé, vous pouvez disparaître dans notre système de prison simplement parce que vous ne pouvez vous permettre une libération sous caution ». « Des millions de personnes sont séparées de leurs familles pendant des mois à la fois – pas parce qu’elles sont reconnues coupables d’un crime, mais parce qu’elles sont accusées d’avoir commis un crime. »

Le compte Twitter de Roc Nation a aussi fréquemment posté sur l’incarcération actuelle de Meek Mill, retweetant fréquemment des messages comme « Free Meek Mill » et des histoires liées à l’affaire du rappeur.

Promise a débuté le 20 mars à la journée de démonstration Y Combinator, une présentation pour les startups.

L’application est actuellement en cours d’intégration dans un comté. Un porte-parole a déclaré à HuffPost que la société est « engagée dans un processus de passation de marchés pour un autre comté et est en pourparlers avec plusieurs autres juridictions pour offrir la plate-forme comme alternative à la prison du comté avant le procès ».

« Nous espérons continuer à nouer des relations avec les communautés à travers le pays pour créer un meilleur système pour tout le monde », a déclaré le porte-parole.

Traduit par la Team OJAL
     www.huffingtonpost.com

Laisser un commentaire