fbpx

Idée de génie: des potagers surélevés pour nourrir des populations en malnutrition

« Cultiver les légumes dans des sacs plastiques surélevés sur des structures de bois, c’est l’idée de Nonhlanhla Joye, fondatrice d’Umgibe. La startup permet l’autosuffisance alimentaire dans les townships d’Afrique du Sud.

 

 

Elle vient d’être décorée du Women Award 2018, par Stop Hunger, ONG de lutte contre la faim dans le monde. En 2014, Nonhlanhla Joye a mis au point un système d’autosuffisance alimentaire, étonnement efficace, dans la région de Durban en Afrique du Sud. Aujourd’hui, sa startup Umgibe nourrit quotidiennement 600 familles dans les townships environnants.

Nonhlanhla Joye, fondatrice d’Umgibe, cultive ses plantations dans des sacs plastiques surélevés
©helloasso/Stop Hunger

Des potagers suspendus pour un rendement maximum

Les plantations sont surélevées sur des structures en bois et cultivées dans des sacs en plastique. Ce système agricole innovant offre de nombreux avantages : peu d’espace nécessaire, une économie d’eau retenue dans les sacs et surtout une agriculture biologique. De plus, les structures de bois permettent aux personnes âgées de cultiver aisément sans avoir besoin de se baisser, et en même temps, les plantations sont protégées des insectes rampants.
Les rendements sont très intéressants : 20 mètres carrés de « potagers suspendus » permettent de nourrir 20 personnes. Aujourd’hui, le système, désormais breveté, est utilisé par 54 coopératives qui font vivre 3000 personnes au quotidien. Tandis que 20 % de la production est consommée, le reste est destiné à la vente. De quoi générer des revenus supplémentaires. Nonhlanhla Joye espère pouvoir nourrir 20 000 familles de la région d’ici cinq ans. Une fois chose faite, l’ambition sera de développer le système dans d’autres pays pour lutter contre la faim dans le monde. »

Voilà l’autodetermination que l’on appelle de nos voeux les plus chers à l’OJAL. Cela aurait dû être fait par les gouvernements bien entendus et les ministères de l’agriculture. Mais en l’absence d’investissement de leurs part le génie de la société civile doit s’exprimer. C’est exactement ce que fait la soeur Nonhlanhla Joye pour le plaisir de tous. Longue vie à cette dame forte!

source: linfodurable

Team Elimu

Laisser un commentaire