Covid19: est-ce qu'il y a les mêmes enjeux que pour le paludisme et l'artemisia en Afrique? - Elimu

Covid19: est-ce qu’il y a les mêmes enjeux que pour le paludisme et l’artemisia en Afrique?

En ce qui concerne le paludisme, il est de notoriété publique que les entreprises pharmaceutiques ont délibérément bloqué l’accès aux malades des bienfaits de la plante Artemisia.

Pour des raisons financières, ces grandes organisations ont fait bloquer des recherches, mis au silence les scientifiques qui s’intéressaient aux bienfaits de cette plante pour les très nombreux malades de la malaria (autre nom du paludisme). Vous pouvez voir ci-dessous les témoignages de personnes qui ont tenté de mettre au point un traitement de grande ampleur sur la question


Aujourd’hui, il est question de la Chloroquine qui serait efficace contre le virus Covid-19 selon le professeur Didier Raoult. Or, ce médicament est très peu cher, ce qui pose de sérieux doutes sur la volonté des Big Pharma, comme on les appelle, à en faire l’usage. Alors que quelques personnes contaminées, dont le maire de Nice Christian Estrosi, vantent les mérites de ce traitement, l’Etat et de nombreux médecins montent au créneau pour tempérer l’enthousiasme collectif. Quoi qu’il en soit les marseillais font la queue par dizaines pour bénéficier de ce soin.

La question qui se pose, et qui inquiète, est de savoir si le Continent Africain pourra exploiter la plante, la quinine, à la base de ce médicament. En effet, cette plante pousse abondamment sur le continent. Si elle pouvait être exploitée, l’Afrique deviendrait le territoire qui sauverait l’Humanité d’une immense tragédie…qui est déjà en cours en ces temps de confinements un peu partout sur le globe. Encore faut-il qu’il y ai une volonté de la part des politiques et des professionnels de santé.

Le silence de nos scientifiques est glaçant, et cela peut être compréhensible dans la mesure où ils connaissent le sort qui a été réservé à l’artemisia…voyons ce que l’avenir nous réserve.

Elimu



Laisser un commentaire