L’athlète prévoit d’étendre le programme aux villes à travers le pays.

 
 
 
Colin Kaepernick a ramené ses protestations contre les brutalités policières parmi la population.
 
Au cours de la semaine dernière, le quarterback des San Francisco 49ers a accueilli samedi un camp de jeunes gratuit à Oakland appelé Know Your Rights. Le programme vise à faire réfléchir les enfants sur diverses questions importantes, y compris l’enseignement supérieur, l’autonomie et l’interaction avec les forces de l’ordre. Des centaines d’enfants noirs et latinos de la région de la Baie ont assisté, selon le New York Daily News.
 
«Nous sommes ici aujourd’hui pour nous battre et vous donner toutes les leçons pour lutter contre les systèmes oppressifs auxquels notre peuple est confronté quotidiennement. Nous sommes ici pour vous donner des outils pour vous aider à réussir », a t-il déclaré aux participants, selon le Daily News. «Nous allons vous donner des connaissances sur l’histoire du maintien de l’ordre, les systèmes de police en Amérique, et nous allons aussi vous enseigner des moyens de vous assurer de toujours rentrer chez vous en toute sécurité.»
 
Le personnel du camp, composé de Kaepernick et d’un petit groupe de bénévoles, a également souligné 10 droits fondamentaux dont chacun devrait être informé, y compris le droit d’être libre, sain, sûr et instruit. La journée a été construite autour de ces droits, inspirés par le plan en 10 points créé par le Black Panthers Party qui ont célébré leur cinquantième anniversaire en octobre. L’ancienne membre du parti Ericka Huggins a également assisté à ce partage de connaissances.
 
« C’est excitant pour moi parce que je vois beaucoup d’espoir, je vois beaucoup d’avenir à travers eux », a déclaré Kaepernick The Undefeated. «Et si vous analysez la plupart des mouvements dans le passé, ils ont commencé par construire dans la jeunesse. Et c’est vraiment là où le changement est créé, c’est quand les jeunes grandissent et se construisent dans cette culture du « Je sais ce que cela signifie, je sais pourquoi cela se produit et je sais aussi comment contribuer à créer le changement maintenant. »»
 
 
 
 
 
Il a également partagé son histoire avec les enfants et sur la façon dont il a récemment retracé ses racines au Ghana et au Nigeria. L’athlète a dit aux enfants que, eux aussi, ils pouvaient tracer leur ascendance gratuitement.
 
Le quartback déclaré au Daily News qu’il avait l’intention d’étendre le camp Know Your Rights à des villes situées en dehors de la région de la Baie.
 
«Ce que nous avons fait aujourd’hui à Oakland, nous voulons faire partout dans le pays, dans les villes de tout le pays, en réunissant des dirigeants locaux, des militants locaux et des jeunes locaux, et non seulement en leur donnant les compétences et les leçons dont ils ont besoin , Mais nous voulons leur montrer combien nous les aimons et les apprécions.»
 
 
 
 
 
Source : HuffingtonPost.com
Traduit par la Team OJAL
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *