fbpx

Bank of America a été condamné à payer 2,2 millions de dollars à 1 000 demandeurs d’emploi noirs discriminés

En tant qu’employeur, ce n’était pas exactement la banque pour toute l’Amérique. Les Afrodescendants en savent quelque chose

 

Bank of America a reçu  l’ordre de verser à 1 147 demandeurs d’emploi afrodescendants 2 181 593 dollars en arriérés de salaires et d’intérêts après qu’un juge eut constaté que le bureau de Charlotte de l’entreprise avait exercé une discrimination raciale contre eux.

La juge Linda S. Chapman a statué que la banque avait utilisé des «critères de sélection injustes et incohérents» lorsqu’elle a régulièrement choisi les candidats blancs par rapport aux demandeurs d’emploi noirs en 1993 et de nouveau entre 2002 et 2005.

En 1993, le Bureau des programmes fédéraux de conformité des contrats du ministère du Travail a lancé un examen de la banque qui a révélé des preuves de «discrimination systémique à l’embauche» contre les Afro-Américains, leur refusant des postes administratifs et administratifs de premier échelon.

The Labor Department conducted a review of the bank in 1993 and found what it said were "systemic hiring discrimination" against African Americans. (John Adkisson/Getty Images)

Bank of America a vigoureusement contesté les allégations et a soutenu que le département du travail n’avait pas l’autorité légale pour imposer des amendes contre lui, mais le juge a soutenu que le gouvernement était une entité fédérale assurée.

La décision était une victoire tant attendue pour le département du travail, qui avait porté l’affaire devant les tribunaux en 1997.

«Partout où les portes des chances sont injustement fermées aux travailleurs, nous serons là pour les ouvrir – peu importe le temps que cela prendra», a déclaré la directrice de l’OFCCP, Patricia A. Shiu, dans un communiqué. « La décision du juge Chapman confirme le principe juridique de l’intégrité des victimes de la discrimination, et ces travailleurs méritent d’obtenir la pleine mesure de ce qui leur est dû. »

A judge ordered Bank of America to pay $2.2 million to more than 1,000 African Americans who were denied work at the company's Charlotte offices.  

La banque doit maintenant verser 964 033 dollars à 1 034 demandeurs qui ont été déboutés en 1993, et 1 217 560 dollars à 113 Afro-Américains qui se sont vu refuser un emploi entre 2002 et 2005. Bank of America a également reçu l’ordre d’offrir des emplois à 10 candidats. refusé.

La banque, quant à elle, a refusé de commenter les détails de la décision.

« Chez Bank of America, la diversité et l’inclusion font partie de notre culture et de nos valeurs fondamentales », a déclaré Christopher Feeney, un porte-parole de la banque, dans un communiqué. « Nous promouvons activement un environnement où tous les employés ont l’opportunité de réussir. »

Ouais c’est ça!!   

Laisser un commentaire