fbpx

The Weeknd résilie son contrat avec H&M

« Je me suis réveillé ce matin choqué et embarrassé par cette photo » a déclaré le chanteur. Il a donc mis fin à son contrat avec la multinationale.
Voilà qui est courageux et qui fait sens. Le sens de sa responsabilité communautaire, The Weeknd l’a. Et ça fait plaisir à voir. 

La période des soldes démarre dans le tumulte et la colère. De grandes enseignes font mine de ne rien comprendre au racisme structurel, aux mots qui blessent une catégorie de leur clientèle. Elles s’appellent H&M, Dove, Nivea, etc. Vous les connaissez. A partir de ce moment, le constat est soit de réclamer le respect du client minoritaire que nous constituons, ou bien de ne plus être client/partenaire dans le cas des artistes. Aucune de ces marques n’a inventé quoi que ce soit de révolutionnaire dans leurs domaines. Elles font des produits qui sont substituables à d’autres, sans causer le moindre tord au client final.

On ne rate pas un rencard à cause de sa marque de cosmétiques ou bien de son t-shirt. Elles n’ont qu’un impact mineur dans nos vies, mais nous pouvons avoir un impact majeur dans leurs recettes. N’achetons plus chez eux, communiquons sur ce fait précis, que nous voulons des produits qui ont un respect de nos spécificités et de notre histoire. Précisons tout de même que les crèmes nivea ou dove ne sont même pas appropriées pour nos peaux, nous étions donc des clients par imitation et non parce qu’elles répondent réellement à nos besoins. Tournons-nous vers nos entrepreneurs, qui ont à coeur de nous proposer des produits qui nous correspondent et nous valorisent. Sans baisser les bras dans la vigilance qui est la nôtre concernant les attaques visuelles qui nous tombent dessus au métro et dans l’espace public en général, causant du tort à l’imaginaire des plus jeunes d’entre nous. Ces attaques doivent cesser, et les simples excuses ne doivent plus suffire. Et ne nous tournons plus vers eux, même lorsqu’ils tentent des produits dits « ethniques »!

Ils organisent leur ignorance car nous ne comptons par pour eux. Ils n’embauchent vraisemblablement personne dans leur département marketing apte à comprendre nos réalités. A nous de faire en sorte que leur département commercial comprenne ce que cela veut dire d’insulter les nôtres. Si ce n’est leur département juridique.

Entre-temps valorisons et soutenons nos créateurs, commerçants, distributeurs, entrepreneurs de toutes sortes qui se battent pour créer des biens et services de qualité à notre endroit. Nous le valons bien et L’Oreal n’est pas au courant. Donc les soldes arrivent, faisons preuve de créativité dans nos achats et de responsabilité envers le tissu économique que certains parmi nous essaient de créer. La consommation éthique n’est pas l’apanage des écologistes. Déshumaniser les Afrodescendants c’est faire preuve de cruauté, cela impact nos rapports au monde, au monde dominant blanc, à nos rapports sociaux et devrait avoir un impact commercial. Nous ne voyons de solidarité nulle part: ni de la part des « amis de l’Afrique » ou des Antilles, ni des gouvernements et institutions Africaines ou de l’Outre Mer pour résorber le problème de fond. C’est donc la société civile, une fois de plus, qui devra faire le sale boulot. Ojalezvous!

Laisser un commentaire