Archives des black lives matter - Elimu

La plus grande page « Black Lives Matter » sur Facebook était une fraude!!

Une nouvelle inquiétante pour les militants de part le monde: une opération sous faux drapeau à eu lieu concernant la page facebook de Black Lives Matters.

 

Le site d’information theroot.com nous rapporte une fraude dénichée par CNN. Avec des levées de fonds de plus de 100 000$!! Cela est très préocuppant car beaucoup de structures dont la notre on recourt à ce genre de levée de fond ponctuellement. Il semblerait que des gens mal intentionnés utilisent les mouvements militants à fort retentissement pour leur propre bénéfice…ce qui peut amener à discrediter les honnêtes militants derrière les vraies structures. Soyons vigilants. A l’OJAL nous prendrons des mesures pour que vous soyiez sûr que c’est bien une page tenue par des militants. En attendant voici la traduction de l’article entier qui rapporte les faits.
 
« Alors que Facebook continue de s’embarrasser de controverses sur la façon dont ses données ont été utilisées par des entreprises extérieures et sur l’infiltration à répétition de sa plateforme par les fermes trolls russes, un nouveau rapport indique que la plus grande page de Black Lives Matter n’est pas affiliée BLM du tout – et était, en fait, un faux. 

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, quitte après avoir rencontré des sénateurs à Capitol Hill le 9 avril 2018, à Washington, D.C.
Photo: Alex Brandon (AP Images)


En faisant sa propre enquête, CNN a trouvé que la page intitulée simplement « Black Lives Matter » était une escroquerie avec des liens avec un homme blanc d’âge moyen en Australie


« La page compte près de 700 000 abonnés sur Facebook, ce qui représente plus de deux fois le nombre d’abonnés indiqué sur la page officielle de Black Lives Matter. En outre, la page était liée à des campagnes de collecte de fonds en ligne prétendues recueillir des fonds pour les causes Black Lives Matter aux États-Unis. Ces collectes de fonds ont rapporté au moins 100 000 $, et CNN rapporte qu’au moins une partie de cet argent a été transférée sur des comptes bancaires australiens.
CNN a passé une semaine à échanger des e-mails et des appels téléphoniques avec Facebook sur la page, mais a déclaré que le géant des médias sociaux a suspendu la page uniquement lorsqu’un compte d’utilisateur qui était administrateur de la page a également été suspendu.
Ce n’était pas la première fois que Facebook était informé que la page pouvait être une arnaque.
Le co-fondateur de BLM, Patrisse Khan-Cullors, a déclaré à CNN que Black Lives Matter avait contacté Facebook pour que la page soit supprimée il y a des mois, mais en vain.
CNN a également constaté que les mêmes personnes derrière la page dirigeaient un groupe Facebook également appelé « Black Lives Matter », qui compte près de 40 000 membres et est le plus grand groupe sur Facebook affirmant soutenir Black Lives Matter. La page est souvent liée à des sites Web liés à Ian MacKay, qui est un représentant du Syndicat national des travailleurs en Australie.
MacKay a déjà enregistré des domaines qui semblent être liés à des problèmes noirs, notamment blackpowerfist.com et blacklivesmatter.media.
Lorsque CNN a cherché à jointe MacKay pour l’interroger sur la page, il a nié avoir lu la page Black Lives Matter et a dit qu’il n’avait acheté le domaine qu’une seule fois et qu’il l’avait vendu.
Mais à quelques heures de la conversation de CNN avec MacKay, la page a été supprimée. »

Traduit par la Team OJAL