9,45

Ecrit en 1933 par Carter G. Woodson (1875-1950), ce livre est une référence dans la compréhension des conséquences de l’esclavage sur la psychologie et l’éducation des Afrodescendants des Etats-Unis. Intériorisant leur infériorité, les Afro-américains restent esclaves de la pensée, puisqu’ils ne peuvent réfléchir, imaginer, inventer, produire qu’à travers et dans l’intérêt de l’Homme blanc.

Description

Ecrit en 1933 par Carter G. Woodson (1875-1950), ce livre est une référence dans la compréhension des conséquences de l’esclavage sur la psychologie et l’éducation des Afrodescendants des Etats-Unis. Intériorisant leur infériorité, les Afro-américains restent esclaves de la pensée, puisqu’ils ne peuvent réfléchir, imaginer, inventer, produire qu’à travers et dans l’intérêt de l’Homme blanc. L’auteur est considéré comme un des pionniers de l’histoire et études des Africains d’Amériques, les fameuses Black Studies. Malheureusement la traduction française n’est pas disponible, nous vous proposons la version originale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *