fbpx

NYC verse plus d’un million de dollars en règlement de litige aux éducateurs noirs qui ont été pris pour cible par une directrice raciste

La ville de New York doit payer plus d’un million de dollars en réparations aux éducateurs qui ont souffert sous le mandat d’un directeur raciste.

Le paiement est le résultat d’un procès intenté par le ministère américain de la Justice contre le ministère de l’Éducation de New York en 2016, comme l’a rapporté le New York Daily News. Trois enseignants et un directeur adjoint ont affirmé que la directrice Minerva Zanca avait eu une vendetta contre les enseignants noirs du Pan American High School pendant l’année scolaire 2012-2013.

La ville de New York est poursuivie en justice après qu’un directeur d’école ait comploté contre ses employés noirs. (Photo: capture d’écran / YouTube)

L’ancien directeur adjoint Anthony Riccardo a accusé Zanca de lui avoir fait pression pour qu’il donne aux employés noirs des évaluations de faible performance afin de lui permettre de s’en débarrasser plus facilement. John Flanagan et Heather Hightower, deux professeurs noirs non titulaires, étaient les cibles principales du mépris de Zanca. Riccardo a déclaré que Zanca avait donné au couple des critiques négatives avant de faire une observation de leur travail, selon un communiqué de presse du bureau du procureur américain à Manhattan.

Zanca a également fait des commentaires racistes en présence de Riccardo. Elle lui a dit que Hightower «ressemblait à un gorille dans un pull» et a déclaré qu’elle ne pouvait «jamais» porter de «f-g couche-culotte» comme Hightower. Les commentaires de Zanca sur Flanagan se sont concentrés sur ses lèvres. Elle a demandé à Riccardo s’il avait vu les «grosses lèvres de Flanagan trembler» lors d’une réunion et l’a comparé à un homme noir dans une publicité Tropicana «avec ces mêmes lèvres».

Voir aussi: se former au plus près des meilleurs pédagogues et formateurs afro

Tous deux sont partis à la fin de l’année scolaire après des critiques négatives de Zanca. Hightower et Flanagan ont reçu respectivement 500 000 $ et 362 500 $ de la poursuite.

Lisa-Erika James, qui était titulaire, a également souffert sous l’administration de Zanca. James a dirigé un programme de théâtre très réussi à Pan American jusqu’à ce que le principal arrache le financement, entraînant des annulations. Zanca dirait à James qu’il n’y avait pas d’argent disponible pour ses productions, alors qu’en réalité, elle avait simplement redirigé les fonds ailleurs. Elle a également fait pression sur Riccardo pour donner à James une évaluation de performance négative.

Riccardo a refusé de punir l’un des professeurs, alors Zanca a dirigé sa colère contre lui. Elle l’a accusé de «saboter son plan», lui a donné une évaluation négative des performances et l’a fait escorter hors du bâtiment par la sécurité. Riccardo a reçu 175 000 $ du règlement.

James porte son affaire devant les tribunaux, le procès commence ce mois-ci. L’affaire fédérale contre la ville reste également ouverte.

« Il est presque impensable que, de nos jours, que l’un des districts scolaires les plus grands et les plus diversifiés des États-Unis permette à la discrimination raciale et aux représailles de prospérer », a déclaré le procureur américain du district sud de New York, Preet Bharara, en juin 2016 alors que le ministère de la Justice a lancé son propre procès contre la ville de New York.

«C’est pourtant ce qui, selon nous, s’est produit au Pan American International High School. Les lois fédérales sur les droits civils interdisent cette inconduite. Cette poursuite vise à remédier aux violations survenues à Pan American et à garantir que le Département de l’éducation de New York protège les droits civils de ses employés à l’avenir. »

Traduction Team Elimu

source

 

Laisser un commentaire