Meek Mill envoie 100 000 masques dans les prisons, y compris Rikers Island, au milieu d'une épidémie de coronavirus - Elimu

Meek Mill envoie 100 000 masques dans les prisons, y compris Rikers Island, au milieu d’une épidémie de coronavirus

Près de 100 000 masques chirurgicaux ont été envoyés dans les prisons pour protéger les détenus du coronavirus, gracieuseté du rappeur de Philadelphie Meek Mill, du partenaire des Sixers Michael Rubin et de leur organisation de réforme de la justice pénale.

Vendredi, avec l’aide de l’auteur et défenseur de la réforme des prisons, Shaka Senghor, la Reform Alliance a précipité 50 000 masques sur la Rikers Island de New York, où des centaines de détenus et de membres du personnel ont été infectés par le virus.

Les livraisons interviennent alors que les prisons à travers le pays commencent à voir des cas de coronavirus et des militants, y compris l’ACLU de Pennsylvanie, appellent les autorités à réduire les populations carcérales en libérant des délinquants de bas niveau et des personnes souffrant de problèmes de santé qui les rendent plus vulnérables. Les responsables des services correctionnels disent qu’ils peuvent gérer la crise et ne veulent pas menacer la sécurité publique.

Le procureur du district de Philadelphie, Larry Krasner, a déclaré qu’il souhaitait réduire la population carcérale de la ville – qui est d’environ 4 400 – en raison de la pandémie. Des cas ont été signalés dans les prisons de la ville, ainsi que dans les établissements correctionnels des comtés de Montgomery, Delaware et Chester.

« Je ne peux pas dormir. Je ne peux pas respirer et j’ai l’impression que je vais mourir », a écrit un détenu de la prison du comté de York le mois dernier. «Personne ici ne peut même me procurer un inhalateur. Comment peuvent-ils nous sauver de ce virus?  »

En plus d’envoyer des masques et de fabriquer des masques pour les travailleurs de la santé, l’Alliance réformiste plaide également pour une réduction de la population carcérale.

 

source

Traduit par Elimu

Laisser un commentaire