Après quelques jours de la demande de Cardi B, qui souhaite devenir une citoyenne nigériane suite à l’insécurité publique en Amérique causée par la frappe américaine qui a tué le général Qassem Soleimani, le Nigéria a accepté de la naturaliser.

La star américaine, Cardi B n’en est pas des moindres. Elle a compris vite de revenir en Afrique, qui se trouve être la terre ancestrale des Afro Américains dont la plupart de ces artistes provient par lien parental.

Elle a fait son choix de se réfugier au Nigéria où elle se sent plus en sécurité et prétend d’ailleurs demander la nationalité au président Muhammadu Buhari. Ceci pour échapper à un éventuel conflit atroce que peut causer l’actuelle mésentente entre les Américains et l’Iran.

 

Comme une lettre à la poste, la demande de l’artiste Cardi B est acceptée par les responsables de la diaspora nigériane, qui lui ont notifié que son désir d’avoir la citoyenneté a été reçu et approuvé. C’est le président de la commission de la diaspora du Nigéria, Abike Dabiri-Erewa qui l’a confirmé en ces termes, « en tant que responsable de la diaspora pour le Nigéria, nous serons honoré de vous recevoir à nouveau », dans un tweet en réponse à l’américaine tout en ajoutant que : « Nos portes sont ouvertes, sœur. Et vous devez vous promener à travers la Porte du Retour à Badagry ».

En plus, le président de la commission de la diaspora du Nigéria, l’assistant personnel du président de la République nigériane Muhammadu Buhari a aussi cité le tweet original de la rappeuse américaine pour signifier la fin de la rivalité séculaire entre le Nigéria et le Ghana. Il a écrit : « Nigéria vs Ghana, affaire classée ».

Donc à part le Nigéria qui a accepté recevoir les artistes, le Ghana, le Gabon et d’autres ont aussi emboité le pas. Ils sont nombreux à manifester leur désir de revenir en Afrique. C’est l’exemple du rappeur américain Ludacris.

Elimu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *