La rue «Marcus Garvey» vient d’être inaugurée en Namibie

La Namibie a renommé l’une de ses rues après le premier héros national de la Jamaïque, l’Honorable Marcus Garvey.

L’événement a eu lieu lors de la visite du Premier ministre jamaïcain, Andrew Holness, qui était en Namibie pour discuter des relations bilatérales entre les deux pays.

« Nommer une rue de cette ville, Windhoek, en l’honneur de Marcus Garvey, représente une démonstration de la valeur de la contribution de celui qui a joué un rôle de premier plan dans la lutte contre les appellations négatives imposées aux Noirs en Afrique et dans la diaspora », Holness déclare.

Marcus Garvey est connu comme étant le pionnier du panafricanisme. C’est à lui que l’on doit le drapeau panafricain, la déclaration des droits des peuples nègres du monde (1920) et l’indépendance de nombreux pays d’Afrique.

La Namibie avait voté en janvier 2018 pour renommer Babs Street après Garvey.

« Le changement de nom d’une rue de Windhoek en l’honneur de feu Garvey devrait donner un formidable élan aux relations entre la Namibie et la Jamaïque et servir de rappel permanent aux citoyens des deux pays d’où sont venus nos ancêtres et où la prochaine génération doit aller de manière à fusionner les deux nations alors qu’elles se disputent la place qui leur revient dans le nouvel ordre mondial », lit-on dans une déclaration du gouvernement.

La rue a été choisie parce qu’elle abrite le bureau du consulat de la Jamaïque et se connecte à la rue qui porte le nom de la première femme Premier ministre de la Jamaïque, Portia Simpson Miller.

Holness a salué cette décision, affirmant que c’était une façon de rétablir les liens des Noirs à travers le monde.

« C’est un symbole de notre unification géo-culturelle et spirituelle. De plus, il est important que ceux d’entre nous, peuples africains dispersés dans des pays tels que les Caraïbes et les Amériques, aient l’occasion de s’associer à un geste qui rétablit les liens originels de la famille et des destins partagés. C’est vraiment un bon sentiment qui augure bien pour la collaboration en cours et future. »

Les deux pays ont également convenu d’un programme de dispense de visa et se sont engagés à améliorer le commerce, les investissements, le sport et la culture.

 

Source : Face2FaceAfrica.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Félicitations vous êtes dans notre newsletter

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre email

Elimu utilisera vos données à des fins strictement privées