fbpx

La mère de Tamir Rice construira un centre pour jeunes afrocentrés en l’honneur de son fils

Tamir Rice, la mère de l’adolescent tué à Cleveland, a l’espoir de transformer un bâtiment inoccupé de deux étages du côté ouest de la ville en un centre communautaire culturel destiné à nourrir la jeunesse du quartier, a rapporté Cleveland.com.

Samaria Rice, 41, dit qu’elle espère ouvrir son centre en 2019. (Photo by Lisa DeJong)

 

A l’intérieur de ce qui deviendra bientôt le Centre culturel Afrocentrique Tamir Rice, Samaria Rice a dit qu’elle envisageait d’y mettre des enfants qui joueraient des pièces pour le public local, dessineraient au pastel et même joueraient des tambours africains traditionnels. Non seulement le centre stimulera la créativité des enfants, mais il servira aussi d’espace où ils pourront être encadrés et enseignés pour disséquer les systèmes politiques du pays – quelque chose que Rice a dit avoir été forcée d’apprendre après que son fils de 12 ans ait été abattu par la police il y a près de 3 ans et demi.

Le centre est également un cadeau à Tamir, a-t-elle dit, et sa façon de s’assurer que son héritage continue à vivre.En parlant avec Cleveland.com, Rice a dit que certaines personnes ont douté de sa capacité à ouvrir le centre tandis que d’autres l’ont découragée complètement. La semaine dernière, cette dame de 41 ans a déclaré que les opposants avaient essayé de la dissuader une fois de plus en mettant de la colle dans toutes les serrures du nouvel immeuble.« Je ne fais pas attention à eux », a déclaré Rice. « Ils ne peuvent pas me battre par le simple fait que leur enfant n’a pas été tué par l’Etat. Je vais le faire par la grâce de Dieu et je vais le faire, parce que la ville de Cleveland ne m’a pas donné d’autre choix que de construire l’héritage de mon fils et de garder son héritage vivant. « Le mois prochain, Rice prévoit d’organiser une soirée «Sweet Sixteen» pour marquer le jalon que Tamir n’a pas eu l’occasion de vivre. Elle invite le public à se joindre à elle pour honorer son défunt fils avec des spectacles de créations orales et d’autres divertissements, et l’aider à amasser les 21 000 $ nécessaires pour rénover le bâtiment de plus de 3 500 pieds carrés, a rapporté Cleveland.com.

La Fondation Tamir Rice, qui selon Rice, l’a aidée à faire face à la mort de son fils, a d’abord acheté l’immeuble vacant en mars pour 162 680 $. Même si elle a encore besoin de nouvelles fenêtres et d’une scène pour les spectacles, la militante mère a dit qu’elle espère que le centre sera opérationnel d’ici 2019.

«Je suis une nourricière et j’avais encore du travail à faire pour Tamir, mais on m’a volé cela», a-t-elle dit. « Je veux voir une certaine positivité. Je ne vois pas vraiment beaucoup de positivité sortir du centre-ville quand il s’agit de la jeunesse qui souffre … Je veux que le centre leur donne un sentiment d’espoir.  »

Traduit par la Team OJAL
source: AtlantaBlackstar
  

Laisser un commentaire