Jorge Medina, le premier représentant noir élu de la Bolivie - Elimu

Jorge Medina, le premier représentant noir élu de la Bolivie

 

Dans le bureau de Jorge Medina, premier afro-bolivien à occuper des fonctions politiques au Parlement bolivien, quatre tableaux sont accrochés à ses murs; Bob Marley, Kunta Kinte du roman d’Alex Haley « Roots », Malcolm X et Martin Luther King.

Il déclare que les tambours relient les descendants africains de toute l’Amérique latine et des Caraïbes avec nos racines au Sénégal, au Congo, en Guinée et en Angola, comme il le dit souvent dans son émission de radio African Roots.

Chaque vendredi, M. Medina utilise son programme de radio pour parler des problèmes affectant la communauté afro-bolivienne.

« Il y a encore de la discrimination, il y a encore du racisme, il y a encore de la xénophobie ici en Bolivie, mais si Barack Obama peut être président des Etats-Unis, pourquoi un Afro ne pourrait-il pas être au parlement ici en Bolivie? «  il demande. « Mais soyons clairs, nous ne sommes pas ici en Bolivie uniquement pour faire danser les gens sur la musique noire, nous sommes là pour faire réfléchir, avoir confiance et considérer les Noirs. » C’est « notre » éveil! « 

C’est lui Jorge Medina, qui a représenté la Bolivie au sein de l’Alliance mondiale des dirigeants et leaders africains et afro-descendants qui s’est tenu en Colombie, du 16 au 18 novembre 2017.

« C’est un honneur de représenter le pays dans un événement qui rassemble les principaux leaders et voix du mouvement africain et afro-descendant dans le monde », a déclaré Medina.

La réunion permettra de construire un agenda multilatéral public-privé et une coopération internationale pour le développement socio-économique dans les territoires avec une population africaine ou afro-descendante.

 


Grand respect à cet homme qui, tout en s’impliquant dans la vie politique de son pays, n’oublie pas d’où il vient et qui il représente. Nous espérons que son élection permettra aux Boliviens de sortir d’une éducation euro-centrée et basée sur la suprématie blanche, afin que toutes les composantes de la nation bolivienne vivent en paix. Nous avons foi, car nous savons que la politique mené par cet Etat de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques est une politique anti-capitaliste et de non-allignement aux intérêts occidentaux. Affaire à suivre …

Sources : jorgemedina.org
              hahorasecreto.blogspot.fr

Traduit par la Team OJAL

Laisser un commentaire