fbpx

Jay-Z et Meek Mill lancent une alliance pour la réforme de la prison: 50 millions de dollars sur la table

Hova ne perd pas son énergie comme R.Kelly. Nous ne parlerons pas de Foxy Brown ici  mais de sa dernière démarche pour la communauté. Elle est salutaire: « un groupe improbable composé de deux des plus grands rappeurs du monde et de trois des plus grands propriétaires d’équipes sportives du pays a uni ses forces pour redresser le système judiciaire américain. Meek Mill, Jay-Z, le propriétaire des Patriots, Robert Kraft, le copropriétaire des 76ers, Michael Rubin, la copropriétaire des Nets, Clara Wu Tsai, et d’autres encore ont lancé Reform Alliance, une nouvelle initiative axée sur la refonte du système de probation et de libération conditionnelle dans le but de: libérer au moins 1 million de personnes prises dans le système au cours des cinq prochaines années. Pour atteindre cet objectif, ils ont annoncé une contribution de 50 millions de dollars et engagé un commentateur politique et activiste, Van Jones, en tant que PDG, a annoncé Rubin lors d’une conférence de presse au John Jay College à New York mercredi. (Le PDG de Third Point Management, Daniel Loeb, le PDG de Galaxy Digital, Michael E. Novogratz et le PDG de Vista Equity Partners, Robert F. Smith, occupent les postes de fondateurs et d’investisseurs.) » Voilà ce qu’on appelle de la solidarité et de la responsabilité communautaire. Quand bien même la table entière n’est pas composé d’Afrodescendant il va sans dire que le projet sera bénéfique en premier lieux à ces derniers.

 

« La première étape des réformistes consistera à concentrer les 4,5 millions de personnes en libération conditionnelle ou en probation. Jones a présenté son plan en trois points, affirmant que l’organisation «n’est pas une banque» mais s’alignera plutôt sur les groupes de réforme de la justice pénale qui travaillent depuis des décennies et «amplifient» leur combat plutôt que d’essayer de le dépasser. « Nous ne sommes pas ici pour réinventer la roue, mais pour l’accélérer », a-t-il déclaré. L’alliance n’a pas non plus pour objectif de recruter de meilleurs avocats pour les libérés conditionnels et / ou les personnes en probation, mais de s’attaquer directement au problème et de démanteler les lois qui maintiennent les personnes aux prises avec la «porte tournante» de violations arbitraires. » Mill a ajouté: «Je suis l’un des chanceux. Je suis ici pour parler au nom de ceux qui n’ont pas voix au chapitre. Je n’ai pas demandé à être le visage de la réforme, mais je veux combler les lacunes et rendre le monde meilleur, en particulier pour ma culture.  » C’est limpide.

Grande idée!! Surtout quand on sait que dans nos contrées francophones les têtes de gondoles font les clowns sur les plateaux télé en se promettant des octogones. Incapables de copier les meilleurs, ils innovent dans le pire. Ils se contenterons de dédicasser des détenus dans leur prochain morceau. Notre dédicasse dans cet article sera pour le crew « La Brigade » qui a rappé voilà quelques années déjà:

Privé d’liberté depuis plus d’4 fois cent ans
J’enseigne aux frères et sœurs qu’le mal a fait son temps
Si j’quitte cette terre, c’est contre l’ennemi luttant
Pourvu qu’Dieu n’fasse pas de moi le dernier des militants

Traduit en avant  première francophone par la Team OJAL
Source: vulture.com

Laisser un commentaire