Formation au Masque Africain - Elimu

La formation unique d'Alphonse TIEROU enfin disponible

La formation la plus complète et la plus authentiquement Africaine sur le sujet du masque Africain. Une introduction à la spiritualité Africaine qui va ravire les plus exigeants d’entre vous.

Simple objet de décoration?

Est-ce un fétiche?

De la sorcellerie?

Ne ratez sous aucun pretexte l'occasion d'en savoir plus sur l'art et la spiritualité africaine dont beaucoup parlent mais où très peu d'initié savent réellement de quoi il s'agit.

THÈMES ABORDÉS

Qu’est-ce qu’un masque selon la conception africaine ?
Quelle est la fonction du Masque ? Comment devient-on porteur de masque ? La femme a-t-elle droit au port du masque ?

Qui est habilité à sculpter un visage de Masque ?
Le visage du Masque africain. Objet sacré ? Objet d’art ?
Les Masques, de grands médecins spirituels. Quelle est la conception de leur médecine et comment soignent-ils ?
Quel est le concept de Dieu dans l’univers du Masque Africain ?
Quelle est la conception africaine de l’art ?
Quelle est la place de la danse et de la musique dans l’Univers du Masque ? Que disent les Masques sur l’indifférence des Africains pour les musées de conception occidentale ?

Tout public. Ce cours est destiné à toute personne s’intéressant à la culture africaine.

Durée de la formation : 10h de cours réparties sur 5 semaines, à raison de 2h de cours par semaine.
2 sessions de cours au choix : lundi ou vendredi de 19h à 21h. Le jour de votre choix est valable pour toute la session. Date de début des cours : lundi 14 septembre et vendredi 18 septembre 2020 de 19h à 21h.

A propos d'Alphonse TIEROU

Alphonse TIEROU est issus d'une famille de grands chefs Africains "héritière" des masques de sagesse de l'Ouest Africain.

Il est le premier, au plan international, à avoir défini la conception africaine du Masque africain, à laquelle il a consacré son livre Paroles de Masques. En Afrique, il est étudié dans les Écoles de Beaux-arts, au même titre que de grands auteurs tel le prix Nobel de littérature nigérian, Wole Soyinka.