Football: Ménès et le privilège blanc

Après que Lilian Thuram ai été taxé de cette belle invention qui est suposée être le racisme anti-blanc, en réponse le célèbre présentateur et chroniqueur de football tv Pierre Menes (Canal +) a déclaré qu’il y avait un racisme anti-blanc dans le foot Français. C’est d’ailleurs le principal soucis selon lui. Pas les chants de singes des supporters. Il déclare que son fils, qui n’a pourant aucun talent d’après lui, est rejeté du vestiaire à cause de sa couleur de peau. Le privilège blanc c’est de pouvoir dire ce genre de connerie sans aucune conséquence. Vous verrez qu’il ne lui arrivera rien du tout. Depuis twitter lui ai tombé dessus et il s’est excusé (parce qu’un petit tweet ça suffit) mais parlons du fond de sa pensée, si on peut appeller ça comme ça.

Alors selon lui le problème principal dans le Foot serait que les joueurs blancs soient exclus du terrain. Un peu de bon sens l’aurait aidé à comprendre que c’est le manque de talent du petit qui est à l’origine de cette situation. Passons.

Si cet homme n’était pas aussi égocentrique et privilégié, peut-être qu’il admetrait que les selectionneurs, les patrons de clubs, les manageurs, les entraineurs et préparateurs physique ainsi que les agents de jouers et les dirigeants de chaîne TV qui diffusent sont extrêmement blancs!! Mais il préfère tirer sur le pompier Thuram en devenant le pyromane ménès. Attitude racailleuse s’il en est.

A lire également: 10 citations qui clarifient le racisme aux personnes qui prétendent ne pas le voir

Il n’y a rien de choquant qu’un sport accessible et populaire auprès des populations les plus pauvres du globe soit joué à majorité par eux. Ce qui est choquant c’est qu’il se trouve que c’est en partie parce qu’elle sont racisées que ces population sont appauvries et marginalisées. Et c’est bien ça le noeud du problème. Tout comme le problème initial soulevé par Thuram était le racisme décomplexé des supporters de football, racisme qui lui est totalement  banalisé. A part faire des campagne de pub genre « say no to racism » il ne se passe pas grand chose contre les auteurs de ces cris de singe et autres manifestation de leur barbarie. Par contre on arrête des matchs pour propos homophobes. Les Noirs eux il peuvent encaisser hein. Parler du racisme c’est barbant, alors pour mettre un peu de piment, les medias trouvent plus croustillant de parler du racisme anti-blanc. Malcolm X a parlé avec brio de ce faux terme de racisme anti-blanc depuis des lustres déjà nous n’allons rien rajouter à cela.

 

le football selon Pierre Menes
le football selon Pierre Menes

La frustration d’un père qui constate le manque de talent dans tel ou tel sport de son enfant est légitime, beaucoup d’entre nous l’ont malheureusement vécu!! Par contre la myopie concernant un sport et un business que l’ont connaît depuis Mathusalem est une faute professionnelle. Cet homme est frustré et sa frustration mène a une forme de racisme. C’est bien dommage quand on parle à des Bakary et autre Mohamed à longueur d’années. De plus la brutalité avec laquelle il a humilié son enfant devant tout le pays est une honte absolue!!

 

Le problème du Football international n’est pas le racisme anti-blanc, c’est précisément le contraire: le manque d’inclusion à tous les postes de responsabilité de personnes compétentes auprès des jeunes talents de demain. Personnes qui pourraient être issues des mêmes régions du monde que ces futurs talents. Pour le dire plus clairment: de personnes Africaines et d’amérique Latine principalement. Or ce n’est pas toujours le cas. Regardez la composition des cadres techniques de chaque club pour vous en convaincre. C’est malaisant. Pour exemple, et par hasard voici celle des Girondin de Bordeaux.

le staff de l'équipe de football des Girondins de Bordeaux

 

Est-ce que vous pensez que c’est un hasard si lorsqu’on évoque le racisme dans un sport on n’invite pas des universitaires et autres intellectuels aptes à parler du racisme mais des chroniqueurs de football comme Menez et Riolo? Il ne s’agissait pourtant pas de parler technique, tactique ou esprit d’équipe dans le cas soulevé par Thuram. Mais bon le sujet n’est pas si sérieux on ne va pas déranger des intellectuels pour parler racisme dans le football, sport de pauvre joué par des Noirs et des Arabes. D’ailleurs Riolo a voulu laver plus blanc que blanc dans cette affaire en reprochant à Thuram d’avoir une ligne indigéniste…sans le moindre argument.

Par ailleurs on se demande bien où sont les Djibril Cissé ou Paul Pogba pour défendre Thuram aussi fort qu’ils ont défendu Griezman après son blackface qui est passé crème.Par contre Vikash Dhorasoo dont les parents venaient de l’île maurice et les grands parents d’Inde, a défendu totalement son ancien coéquipier en rappellant que l’histoire du racisme n’était pas enseignée à l’école. C’est tout à fait juste, et c’est l’une des raisons de notre existence en tant que plateforme. Il faut croire que le travail est encore long!

Team Elimu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *