fbpx

Le pasteur blanc Robert Baldwin est activement recherché

 

Cette histoire est des plus repugnantes. Pour plusieurs raisons. Le fait que l’accusé soit un pasteur est évidemment un element qui aggrave les faits. Mais parlons des faits d’abord:

Sam Little est le bras droit âgé de 25 ans, du pasteur Robert Baldwin (52 ans originaire du New Jersey), qui est en cavale. Sam Little s’est fait arrêter par les autorité Ougandaises pour « intoxication de la population ». Ces deux démons importaient  en vrac du chlorite de sodium et de l’acide citrique, ingrédients du MMS (le poison qu’ils ont eu le culot d’appeller Miracle Mineral Solution), en provenance de Chine. Les deux produits chimiques sont ensuite mélangés pour produire du dioxyde de chlore, une sorte d’eau de Javel utilisé en tant qu’agent de blanchiment dans l’industrie textile. Sous un ministère religieux appelé « Global Healing », qui « utilise le pouvoir de Dieu tout-puissant pour réduire considérablement les pertes en vies humaines en Afrique« , Baldwin et ses disciples administrent le dioxyde de chlore à des populations entières: jusqu’à 50 000 Ougandais, y compris des nourrissons âgés de 14 mois seulement. Le liquide guérit le cancer, le VIH / sida, le paludisme et la plupart des autres maladies selon cette bande de diaboliques charognards . Le dioxyde de chlore est toxique et ne présente aucun avantage connu pour la santé. Leur cible étaient des gens démunis, desespérés, malades.

Résultat de recherche d'images pour "black children poison"

 

Une fois de plus l’Afrique est le terrain d’execution des êtres les plus infects et de leur plans les plus maccabres

 

On apprend par la BBC que l’ambassade Américaine condamne les agissements de leur ressortissant mais que ce dernier a quitté le pays. S’ils s’avent qu’il a quitté le pays peut-être peuvent-il le traquer et le ramener pour un jugement? Leurs actes devraient pouvoir être qualifié d’acte de guerre chimique perpétré contre des population civiles. Évidemment personne ne vous en parle, c’est en Ouganda, c’est ordinaire dans ces contrées que les gens meurent pour rien. On parle de 50 000 personnes! A titre de comparaison le conflit Ukrainien c’est 13 000 morts en 5 ans…

Irresponsabilite de l’Etat Ougandais

 

Rappellons nous ici les mots de Kwame Ture, anciennement stokely Carmichael

« Si un homme blanc veut me lyncher, c’est son problème. S’il a le pouvoir de me lyncher, c’est mon problème. Le racisme n’est pas une question d’attitude, c’est une question de pouvoir »

Ces églises pentecôtistes prospère dans ce pays et dans bien d’autres par la faute des Etats qui leur laissent tout loisirs sur le territoire. Avec leur remèdes miracles qui prennent le dernier sous de populations laissées à l’abandon,  tous les disciples de ces églises devraient dors et déjà être soit en prison soit entendu par la police mais nous savons très bien ce qu’il en sera. La police Ougandaise a indiqué par la radio qu’elle voulait entendre les victimes de ce que certains appellent une escroquerie, mais que nous qualifions volontier d’acte de guerre sur des populations civiles. Cela dit nous ne sommes pas juristes. Pas plus qu’ils étaient des gens de Dieu. Ils ont usé de la suprématie blanche qui leur accorde une liberté d’action démesurée, un crédit quasi mystique et une aura angélique afin d’intoxiquer des populations sans défense. Le pire étant que même des pasteurs autochtones auraient pû être à l’origine de ce genre d’ignominie.  Honte. Colère. Mais aucune résignation, un jour ces gens paieront. Accélérons notre conscience de nous même et de la situation politique globale afin que ce jour arrive aussitôt que possible.

 

Team ELIMU