fbpx

Découverte : le Musée des civilisations Noires du Sénégal

Les cultures, les civilisations et les mœurs sont à l’image d’un peuple ou une nation et chaque peuple travaille dans une perspective de sauvegarder cette valeur, qui fait son identité authentique. C’est le cas des peuples d’Afrique. Ils œuvrent depuis des siècles à conserver ces objets et ces documents précieux pouvant servir aux générations futures.

Depuis 1966, une telle réflexion a animé le président Léopold Sédar Senghor, homme de culture, qui avait demandé la construction d’un musée de toute l’Afrique basé à Dakar, la capitale sénégalaise. Cette idée a été émise en marge du 1er Festival mondial des arts nègres à Dakar. 52 ans plus tard et 7 ans après le début de ses travaux, le Musée des civilisations noires (MCN) a pu accueillir ses premiers visiteurs lors de son inauguration.

Le musée des civilisations noires de Dakar fut inauguré le 6 décembre 2018 par le Chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall. Il rassemble des œuvres venues de toute l’Afrique et d’ailleurs. Construit pour véhiculer les cultures de toute l’Afrique, son architecture représente la forme des cases à impluvium que l’on retrouve en Casamance. Il s’étend sur une surface de 14 000 mշ. Bâti sur 5 étages, il abrite les salles d’exposition, un auditorium pour des séminaires et des bureaux.

Ce grand musée de Dakar, qui expose l’histoire de toute l’Afrique est disposé sur 3 niveaux notamment le rez-de-chaussée sur 1er et 2ème étage. On retrouve dans les salles d’exposition environ 500 pièces prêtées ou offertes par différents musées du Sénégal, de l’Afrique voire d’autres pays ou continents. Il pourrait accueillir 18 000 œuvres et objets valorisant l’Afrique et ses mœurs.

Le musée des civilisations noires du Dakar est très riche en expositions.  On y trouve des œuvres datant de l’ère préhistorique notamment des vestiges des premiers hominidés apparus en Afrique il y a plusieurs millions d’années au Tchad et en Éthiopie. C’est également un lieu où sont exposés des masques rituels en provenance de l’Afrique et d’ailleurs. Dans les expositions on note aussi les notions de mathématiques, de médecine et d’architecture qui rappellent bien évidemment la contribution de l’Afrique au patrimoine culturel et scientifique mondial.

Ce musée se veut un lieu de rencontre pour toutes les civilisations noires et les mœurs qui s’y réclament. Voilà pourquoi un « don » d’objets d’art du Rwanda composé d’une lance appelée Icumu et de boucliers (Ingaba), de tableaux décoratifs et de paniers traditionnels (Agaseke) y figurent.

Elimu

Laisser un commentaire