Affaire ADAMA TRAORE: l'impunité de la police republicaine encore et toujours maintenue - Elimu

Affaire ADAMA TRAORE: l’impunité de la police republicaine encore et toujours maintenue

Le nouvelle est tombée: les policiers ne seront pas mis en cause dans la mort d’Adama Traoré. La dernière analyse dans l’enquête indique qu’il était déjà malade. Voici les morceaux choisis d’un article sorti sur rtl.fr sorti le 2 octobre en début de soirée:

« Selon l’expertise finale remise le 14 septembre à la juge d’instruction, « le pronostic vital était engagé de façon irréversible » avant cette interpellation, a indiqué la source proche du dossier. Les conditions de cette arrestation « ont conduit au développement d’une composante d’asphyxie mécanique associée mais celle-ci reste contingente, et ne peut être retenue comme facteur déterminant du décès », a-t-elle ajouté

Le jeune homme souffrait d’une maladie rare

Interpellé une première fois, le jeune homme avait pris la fuite. Une course poursuite « d’environ 15 min » s’est engagée sous une forte chaleur, avant qu’il ne soit retrouvé et plaqué au sol par les gendarmes.

Les quatre médecins, à qui cette expertise a été confiée le 18 janvier, ont confirmé que le jeune homme souffrait d’une « drépanocytose » (maladie génétique héréditaire de l’hémoglobine) , ce qui était déjà connu, et de sarcoïdose (maladie rare et peu connue qui touche principalement les poumons), ce qui était apparemment méconnu. Or, cette maladie l’a exposé  » à un risque d’hypoxémie d’effort », autrement dit à une diminution anormale de la quantité d’oxygène contenue dans le sang.

Cette hypoxémie initiale d’effort, le stress et l’hyperviscosité sanguine liés à l’épisode d’effort intense » ont déclenché « une crise drépanocytaire aiguë avec un syndrome thoracique », a indiqué la source. »

L’OJAL tiens particulièrement a avoir une pensée pour la soeur des Traore, Assa, à eux aussi qui ont été incarcérés et on subit une persecution juridicaire suite à cette affaire. Elle qui continue encore et toujours de scander que la Police est raciste ainsi que l’institution judicaire dans ce pays. On ne saurait mieux le dire. Elle n’est en tout cas pas seule à le penser. On pense aussi à tous ces jeunes de Beaumont que cette nouvelle ne ravira pas. Aux mamans qui voient dans ce message une mauvaise augure pour leur progeniture. Car, qu’on se le dise, ce jeune n’a été reconnu coupable de rien du tout! Il fuiyait juste des violences policières. Il ne les connaissaient que trop bien. Ce fûrent celles de trop…

Faites attention à ne pas avoir de problèmes de santé le jour où la Police viendra essayer de vous soulever lors d’un contrôle et vous maltraitera parce que vous êtes « un peu costaud » comme le dirait Macron lui-même. Honte à cette institution. On ne donne pas cher de la peau des enfants de la république racisés, peu importe comment ils s’appellent. Force a cette famille, force à tous nos jeunes afrodescendants protégés ni par leur Pays d’origine, ni par la republique Française. Force à ceux qui vont le découvrir une fois sur le territoire…

Laisser un commentaire